Rabelais et moi, même combat